Visionnaire, contextuelle, relationnelle, spirituelle: Quelle est votre intuition dominante?

Visionnaire, Contextuelle, Relationnelle, Spirituelle : Quelle est votre intuition dominante?

Que savons-nous au juste sur l’intuition ? Avons-nous des outils, des références pour pouvoir l’évaluer ? Comment et en quoi l’intuition peut-elle concrètement servir la métamorphose nécessaire de nos entreprises dans ces temps de profonds bouleversements ? La première chose pour parvenir à en faire une ressource-clé, c’est de bien comprendre les mécanismes de l’intuition.

Après seize ans de recherche et de pratique personnelle et sept ans de workshops et conférences en entreprise sur ce sujet, je constate tout d’abord que nous sommes absolument TOUS intuitifs, et qu’il est possible de développer, de réveiller et de nourrir notre intuition.

Si nous sommes effectivement tous intuitifs, nous avons néanmoins chacun notre façon de l’être, notre registre de prédilection. Et ces registres sont repérables : Il existe quatre formes d’intuition. Elles ont chacune leurs spécificités et c’est cela qui m’a guidé pour les nommer :

l’Intuition Visionnaire                                                                                                                                                                          Celle qui donne une vision de ce qui se présente, une perception de ce qui est à venir à plus moins long terme.

l’Intuition Contextuelle                                                                                                                                                                      Celle qui procure de l’assurance dans les décisions à prendre, une forme de discernement rapide et puissant.

l’Intuition Relationnelle                                                                                                                                                                      La clarté du ressenti, l’évidence qui s’impose dans les rencontres et les relations.

l’Intuition Spirituelle/ Personnelle                                                                                                                                              Celle qui nous guide dans les grands rendez- vous de la vie.

En attendant la parution du livre que je prépare à ce sujet, je vous invite à une première estimation, commençant par vous-même : Si nous nous penchons un peu plus près vers ces quatre formes de l’intuition, quel(le) intuitif (ve) êtes vous ?

Voici quatre portraits. Ils représentent les formes les plus poussées de chaque profils. Vous vous reconnaîtrez totalement …mais le plus souvent ce sera partiellement, ou bien dans plusieurs catégories : C’est tout à fait normal, cela vous donnera une première appréciation de votre forme d’intuition privilégiée… et celle de ceux que vous connaissez bien !

INTUITION CONTEXTUELLE

Vos choix sont rapides, voire immédiats ? Vous tergiversez      rarement, voire jamais ? Le discernement in situ est votre force, même dans les situations complexes et tendues ? C’est même dans ces situations que votre force se révèle le plus…Vous êtes plutôt un(e) Intuitif Contextuel(le).

Cela signifie que vous avez paramétré votre inconscient pour optimiser tout ce que vous avez appris et votre façon de capter les signaux se fait par le repérage d’éléments étrangers, différents ; un détail qui cloche ou bien au contraire un atout discret que vous allez repérer tout de suite. Comme un cheveu qui dépasse ou à l’inverse, une pièce qui brille au sol. À la manière de Sherlock Holmes, c’est ce qui se distingue du « normal » et de « l’habituel » qui va vous sauter aux yeux et vous amènera sans réfléchir à une décision, un comportement précis, qui semblera vous venir d’une sorte d’instinct, de flair … Impressionnant pour ceux qui sont moins ancrés dans le présent, et semblent parfois flotter dans la vie… et ceux-là justement, quels intuitifs sont-ils ?

INTUITION VISIONNAIRE

Flottant(e) ? Mais non ! Juste absorbé(e) dans vos réflexion ou votre monde… Il convient d’ailleurs de vous laisser tranquille dans ces moments-là. Les idées vous viennent comme la pluie en mars, par grains, averses, giboulées… Il vous arrive souvent de percevoir les choses avant qu’elles n’arrivent, que ce soit un appel téléphonique, un évènement, ou une tendance sociale, commerciale, politique. Vos perceptions, votre acuité sont particulièrement « scotchantes» dans votre spécialité, dans ce qui vous passionne depuis toujours, vous en avez parfois fait un métier ou une expertise (et vous avez raison !). Vous avez besoin de créer, d’imaginer. Vous pensez souvent à des inventions ou des créations. Vous vous attelez parfois à les mettre au point, bien que la plupart des gens ne comprennent pas vraiment vos recherches, vos inventions ou vos idées. Il vous arrive souvent de recevoir des moqueries sur vos goûts ou votre façon de voir le monde et la vie, et parfois ces moqueries se transforment en attaque, en agressivité. Vous êtes sensibles, mais vous avez souvent appris à ne pas en faire un problème : vous avez vos refuges, souvent « dans la lune », ou en tout cas dans votre monde…  Vous êtes sûrement un(e) Intuitif(ve) Visionnaire, même si vous ne vous reconnaissez que partiellement dans ces exemples.

INTUITION RELATIONNELLE

Même si vous vous retrouvez plus ou moins dans ce qui précède, notamment dans la sensibilité, ce qui vous caractérise plutôt, c’est un tel degré d’empathie qu’il vous paraît évident de percevoir les émotions, et même l’état d’esprit des personnes qui vous entourent. Cela vous apparaît même en un instant dans les moments de rencontre.

Pourvu que vous soyez suffisamment détaché(e) et sans attente particulière, les gens ne peuvent rien vous cacher de ce qu’ils sont, et notamment de leur authenticité. Vous percevez aussi la qualité des relations, même celles où vous n’êtes pas directement impliqué(e). Les conflits, lorsqu’ils éclatent, ne sont pas une surprise pour vous, vous les aviez pressentis depuis longtemps, et parfois depuis le jour de la rencontre d’une ou plusieurs personnes concernées. Et vous savez souvent comment faire passer vos messages et adapter le contexte pour éviter ces conflits et tensions. Vous savez parfois percevoir le potentiel caché d’une personne qui manque de confiance mais pas de talent. Et à l’inverse, vous sentez lorsqu’une compétence est sur-vendue et qu’une personne exagère ou vous ment.  En tant quintuitif(ve) relationnel(le), il sera pour vous essentiel de parfaitement discerner en vous le flux de votre intuition de celui des émotions parasites, telle que la peur ou une envie aveuglante.

INTUITION SPIRITUELLE   

Pour la quatrième forme d’intuition, il s’agit de nous souvenir de toutes les fois où notre petite voix intérieure nous a guidés. Je ne parle pas du bavardage incessant des voix de la pensée, mais d’une instance intérieure qui s’exprime parfois vivement en nous, dans un moment clé, une rencontre essentielle, un choix à faire par exemple, mais aussi dans une situation extrême où la survie est en jeu.

Cette quatrième forme de l’ intuition, c’est donc  celle du chemin personnel, qui ne regarde personne d’autre que nous et qui semble nous guider au-delà de nos zones de confort, dans les grands rendez-vous de l’existence. Parfois, cette forme d’intuition se développe au delà de ces situations hors-normes. C’est le cas pour tous ceux qui sont en recherche philosophique ou spirituelle. Vous êtes familier de cette intériorité, habitée et inspirée? Les moments de solitude sont alors pour vous les indispensables coulisses d’un quotidien, qui a pu rester pour autant parfaitement intégré à la vie actuelle. Certains choisissent pour un temps, plus rarement pour toute la vie, de dédier toute leur attention à cette intériorité.   Au risque de formuler un pléonasme, je l’’appelle l’intuition spirituelle. J’y ai consacré mon premier livre ; « La voix qui m’aime » (paru en 2016, éditions Aluna)

Chacun  peut commencer à situer sa tendance des quatre formes d’intuition, avec des aspects plus ou moins marqués selon les registres. Du fait des fermetures radicales de notre culture et de notre éducation, il arrive encore souvent que certains ne parviennent pas à reconnaître leur propre profil intuitif, tant ils sont coupés de ce flux pourtant naturel. C’est justement son caractère universel qui permet à chacun, s’il le désire, de retrouver peu à peu l’accès à une intuition vivante, au service de vos décisions et de votre parcours en général. De nombreux exercices et démarches suffisent à retrouver un bon niveau intuitif dans le registre qui vous est le plus naturel.

Alors… Quelle est votre intuition dominante? Quelle est celle de votre conjoint?  de vos enfants? de vos parents? De vos employés? de votre patron?  Amusez vous à identifier l’intuitif en vous et autour de vous, et observez comment cette nouvelle dimension influence votre regard, vos choix, vos décisions en général face aux petits et grands défis quotidiens…

Allez plus loin:

Les ombres du doute… ne vous laissez plus hacker par vos peurs devant l’évidence d’un choix

La puissance de l’intuition

Les Français: Ces intuitifs anonymes !

Intuition: L’énergie renouvelable indispensable en entreprise